Skip Nav
Dairy-Free
Hydratez Vous Grâce à ce Smoothie Rafraîchissant aux Fraises et à la Pastèque
Smoothies
Ce Smoothie Est le Secret Minceur des Stars
Dairy-Free
Ce Délicieux Smoothie au Chocolat Ne Contient Que 150 Calories
voyages
Ce Cratère Vieux de 10,000 Ans Est le "Plus Vieux Studio de Yoga du Monde"

Liza Golden-Bhojwani Avant Après Instagram

Après Avoir Vu les Photos de ce Mannequin, Vous Arrêterez d'Être Obsédée Par Votre Taille

A little flashback Friday action for you. This caption will be long and won't fit, so if you'd like to read please find the rest in the comment section....The left side was me at the start of the peak of my career. My first proper fashion week where I was actually the size I needed to be. I was booking amazing shows that one never thinks they actually could, walking with girls who I once looked up to, it was a serious adrenaline rush...but after fainting one night in my apt whilst preparing one of my very low cal meals (I think it was 20 pieces of steamed edamame if I remember correctly), I called it quits with the diet and workout regime I was put on and decided I could do it on my own. I thought to myself, I can still be this thin, but I'll just eat a little more so I don't feel so horrible. Well, eating a little more turned into eating nearly a bag full of almonds, which then turned into eating full size meals, which then turned into a full blown binge. I was craving every single food you could imagine and I was giving in to every craving even though I knew this was such an important time in my career. I made it through NYFW okay, no one had noticed any weight gain, but by the time I had gotten the LFW I could see the pounds starting to show both in the mirror and on the measuring tape, but I kept quiet obviously not wanting to sabotage myself. I found myself going to the grocery store and picking up raw vegetables to try and make up for the near two week binge I had in NY, but I didn't see any weight coming off no matter how "healthy" I was eating and no matter how many workouts I fit in. MFW came and I knew I was bigger and by bigger I mean a 35.5in hip rather than the 34.5in hip I started with in NY, I played it cool and just pretended everything was normal. I did end up booking shows, Dolce & Gabbana being one of them. Which I afterwards received online criticism about my thighs looking fat...Anyways PFW came about, and I found it impossible to resist those chocolate croissants 🙊 I went on many a casting with one exclusive option being on my schedule, but after meeting the client I knew the reason for me not nailing the gig, my size...

A post shared by Liza Golden-Bhojwani (@lizagoldenreal) on

Ces derniers mois, de plus en plus de femmes ont décidé de montrer ce qui se cache véritablement derrière les nombreuses photos fitness que l'on voit sur Instagram, transformant nos feeds en plateformes prônant la diversité et l'acceptance. Et récemment, le mannequin Liz Golden-Bhojwani a décidé d'ajouter sa pierre à l'édifice en partageant ses propres clichés, accompagnés d'un texte très touchant relatant de son parcours difficile dans le monde de la mode.

Les deux photos partagées ont été prises avec trois ans d'écart. La première montre Liz alors qu'elle était au top de sa carrière de mannequin, décrite comme l'une des nouvelle filles de Vogue. La seconde la montre telle qu'elle est aujourd'hui. En une ligne, la jeune femme explique comment elle a réussi à garder un corps si mince: "En 2012, je consommais environ 500 calories par jour."

Après avoir eu du mal à calmer son appétit et à maintenir la taille dont elle avait besoin pour pouvoir défiler lors de la Fashion Week, Liz s'est retrouvée dans une spirale infernale, doutant d'elle même et se détestant. "Je ne sais pas pourquoi j'étais incapable de suivre les régimes. Je pensais que j'étais faible mentalement, que ça ne me tenais pas assez à coeur, ou peut être que je ne le voulais pas assez. Je m'en suis voulu pendant longtemps, me rappelant sans arrêt que j'avais complètement échoué. Tellement de choses étaient à ma portée de main, et j;ai tout laissé tombé parce que je n'arrivais pas à me débarrasser de mon pire ennemi, LA NOURRITURE."

ADVERTISEMENT

Prendre un break a aidé Liz à réaliser que la taille de son corps et son poids ne conditionnaient pas sa vie, ni ses aspirations, expliquant, "Un jour j'ai juste pensé . . . pourquoi est-ce que je suis en train de me battre contre mon corps? Pourquoi ne pas tout simplement aller dans la même direction? Arrêter de forcer les choses et tout simplement écouter mon corps. Et c'est ce que j'ai fait, et doucement, doucement j'ai pris ma véritable forme. Mon moi naturel, pas mon moi forcé."

Si vous avez vous aussi du mal à regarder votre corps de manière positive, les mots de Liz vont surement vous inspirer à vous aimer un petit peu plus. Comme pour le reste d'entre nous, son corps n'est "pas parfait, pas prêt pour un défilé ou pour être mannequin Victoria's Secret, pas le meilleur, mais c'est le mien et mon âme est heureuse."

Laissez un commentaire
Glaçons d'Eau de Noix de Coco
Stars du Fitness à Suivre Sur Snapchat
Photos de Ballerines Sous l'Eau
Temps D'attente Après un Repas Pour Faire du Sport
Plus D'articles Santé & Fitness
All the Latest From Ryan Reynolds